Des blessures fondamentales de l'ego

Je viens d’expérimenter l’effet que peut avoir la souffrance à moyen terme sur l’individu en l’occurrence sur moi. Le facteur primordial
n’est pas tant l’intensité  que le fait d’avoir mal en permanence,
à chaque instant, tous les jours, d’être réveillé par le mal à 4 heures
du matin et ce pendant un mois.
Cette souffrance a eu un effet de « transe chamanique »
que je qualifierai de négative. Un réflexe animal de survie est apparu mais je suis surtout retombé dans mes blessures fondamentales de l’ego que je croyais avoir apaisées voire guéries depuis fort longtemps, présomptueux et vaniteux que je suis…

indien ?heval

En effet, tel l’animal traqué, blessé, je me suis replié sur moi-même
dans un sentiment d’insécurité, à l’affût de tous événements environnants qui auraient pu me mettre en péril. Ainsi, au travers
de ces événements insignifiants du quotidien, de ces embûches,
je me ressentais mal aimer et même non aimé (une paire de chaussures sur mon chemin, un objet difficilement accessible quand on déambule avec des cannes-béquilles, etc…).
 J’en devenais méchant, injuste, agressif voire épouvantablement odieux…
 
Lorsque la douleur s’est apaisée  et que je recouvrais mes esprits,
je me suis bien sûr excusé auprès de mes proches et m’interrogeais
sur le côté disproportionné et incontrôlable de mon comportement.
En réalité, tout ceci m’avait renvoyé aux blessures de mon enfance,
à ce que je considérais comme un manque d’attention de ma mère
et donc d’amour. Je me suis ainsi rendu compte que malgré tout le travail que j’avais fait sur soi, certaines blessures pouvaient rester présentes en état de somnolence et se réveiller lors d’épisodes de vie.

grand chef au soleil couchant

Ainsi en va de l’humilité : plus on travaille sur soi  plus on a l’impression
de devenir fort, en paix avec soi-même, amoureux de soi-même, empli
de zenitude, supérieur aux autres et donneur de leçons...
Erreur : il reste toujours au fond de nous un petit enfant en manque d’Amour.
Voilà comment être renvoyé à plus d’humilité et avoir toujours en conscience que rien n’est acquis sur le chemin de la vie.
Expérimentions et réflexions permettent toutefois d'avancer.

J'ai parlé.  

AHO!


 



Créer un site
Créer un site